Simon Beaudry est un artiste dont l’identité se compose d’éléments en apparence contradictoires, à la fois pratiquant des arts visuels et professionnel de la publicité, et à cheval entre démarche esthétique et engagement politique.

En état de Pays

En septembre 2014, Simon est allé en Écosse durant trois semaines pendant la campagne référendaire afin de créer des œuvres à même l’espace public en se servant du contexte pour faire des liens entre l’identité québécoise et écossaise. Ce projet a contribué au documentaire YES (Babel Films), dévoilé en primeur au Rendez-vous du cinéma québécois. La première ayant lieu le 3 mars à 20h30 au Cinéma Quartier latin. Les œuvres issues du projet Québecosse seront ensuite exposées pour une courte durée au Cinéma du Parc.

Au printemps 2016, nous avons passé un après-midi à discuter de sa pratique artistique, autour de son exposition quasi-rétrospective Véhicule et scalp, une pratique artistique en mutation au Centre d’art Diane-Dufresne, nouvellement inauguré à Repentigny.

S’en est suivi un entretien fleuve, retranscrit ici en huit volets. Cliquez les liens ci-dessous pour entrer dans l’univers de Simon :

  1. Parcours
  2. La politique / Québec – pays réel
  3. Profession image / Pratique polymorphe
  4. Culture métissée / Identité mixte
  5. Le conducteur / Le véhicule
  6. Léché et ludique
  7. Dans la tête de l’artiste / Moteur de création
  8. Nécropolique / Un vrai fake

a_simon_philippe_014_820px

© Photos : Philippe Richelet, Véhicule et scalp, une pratique artistique en mutation, présenté au centre d’art Diane-Dufresne, Repentigny, 2016. Entretien entre Simon Beaudry et Éric Bolduc.

Advertisements